Tout tout tout vous saurez tout sur l'OR !



* Les bijoux en or massif

L’or pur, ou or 24 carats, est d’une belle nuance solaire et intense, mais il est rarement utilisé pur car il est malheureusement trop mou. Il est donc toujours utilisé sous forme d’alliage. On lui ajoute du cuivre, de l’argent, du zinc. Ces alliages vont rendre l’or plus dur, mais vont aussi modifier sa teinte. S’il y a plus de cuivre dans l’alliage on va obtenir de l’or rose, plus d’argent, de zinc ou de nickel – et après l’avoir plongé le bijou dans un bain de rhodium – de l’or blanc. Avis aux allergiques, évitez l’or blanc, qui contient du nickel. Le seul ennemi de l’or, c’est la rayure et dans une moindre mesure, le chlore qui a tendance à le ternir et à l’attaquer. Donc retirez les pour faire le ménage ou piquer une tête dans la piscine!

* L’or 18 carats

L’or 18 carats est l’alliage qui contient la plus grande proportion d’or pur. En joaillerie, on utilise de l’or 18 carats. En bijouterie en France, on privilégie également l’or 18 carats.

* L’or 14 carats

L’or 14 carats contient un peu moins d’or pur que l’or 18 carats. Très populaire aux Etats Unis, où il est plus répandu que l’or 18 carats, il est meilleur marché et plus résistant aux rayures. En revanche, pour la couleur tout est affaire de goût. L’or jaune 14 carats est plus pâle que l’or jaune 18 carats. L’or blanc 14 carats possède un éclat plus froid, il nécessite moins souvent d’être rhodié. L’or rose 14 carats a un éclat cuivré plus prononcé.

* L’or 11 carats, l’or 9 carats

On trouve également de plus en plus de bijoux en or 9 ou 11 carats dans les enseignes de bijoux bon marché. Très résistant à la rayure, il est plus cassant que l’or 18 carats et ne possède pas le même lustre, ni le même éclat.

* Les bijoux dorés à l’or fin

La dorure est un procédé qui permet d’appliquer une couche d’or sur des bijoux en cuivre, en laiton ou en bronze. On maîtrise cette technique depuis l’antiquité égyptienne.

* Le Plaqué or 24, 18 ou 14 carats

Un bijou dont la base est en laiton peut être recouvert d’or 24 carats, si l’on veut un fini doré très intense, d’un alliage d’or 18 carats, ou 14 carats si l’on préfère une nuance d’or plus pâle. Il existe également des bijoux dits « dorés à l’or fin » qui ne sont pas du plaqué or, tout simplement car la couche d’or est un peu plus fine que la réglementation l’exige pour le plaqué or. Leur entretien reste le même: pour préserver longtemps l’éclat de vos bijoux dorés à l’or fin ou en plaqué or, évitez le contact avec les liquides.

* Le Vermeil

C’est la dorure la plus noble et la plus stable, d’une résistance exceptionnelle. Il s’agit de bijoux en argent sur lesquels une dorure a été appliquée. Le vermeil ne donne pas d’allergie, l’or et l’argent étant deux métaux anallergiques. De nombreux objets d’orfèvrerie, comme des services de table, ou des bijoux de grande taille, mais aussi les médailles et trophées sportifs sont en vermeil.

* Le Gold Filled (mon préféré !!!)

Peu répandu en France, le Gold Filled est la forme de dorure la plus épaisse, mais elle n’est réalisée qu’avec de l’or 14 carats car c’est une technique principalement répandue aux Etats Unis. Son équivalent en français serait le « doublé d’or ». Cela consiste à appliquer une couche épaisse d’or 14 carats sur une base en laiton, ou en cuivre. Pour pouvoir être qualifié de gold filled, le poids d’or dans le bijou final doit être équivalent à un vingtième de son poids total. Par rapport à un bijou en plaqué or, c’est tout simplement 50 à 100 fois plus d’or. On comprend que les bijoux gold filled soient plus résistants qu’une dorure classique. Si vous en prenez soin, un bijou en gold filled durera une vie entière. Concrètement, nos créateurs utilisent souvent la dorure gold-filled pour les tiges de leurs boucles d’oreilles, pour une plus grande durée de vie du bijou mais aussi afin de minimiser les problèmes d’allergies.

Les différentes techniques de dorure

* La dorure par friction

Cette technique assez rudimentaire est la première forme de dorure connue, puisqu’elle remonte à l’antiquité. Une pépite d’or était grattée sur une base de métal encore chaud, et le dépôt d’or pur s’incrustait alors sur cette base.

* La dorure au mercure

La dorure au mercure a succédé à la dorure par friction. L’or en fusion ayant la propriété de se dissoudre dans le mercure, on appliquait sur le support un mélange liquide d’or dilué dans du mercure, et on chauffait ensuite le bijou pour que le mercure s’évapore et qu’il ne reste qu’une fine couche d’or parfaitement incrustée dans les moindres détails du support. La dorure au mercure était de très grande qualité et très durable mais elle n’est plus utilisée de nos jours, car le mercure est extrêmement toxique pour l’homme et l’environnement.

* La dorure par électrolyse

Au XIXe siècle, Galvani plonge deux électrodes métalliques dans un bain de sel et forme ainsi une pile électrique. Cette découverte donnera naissance à la dorure galvanique, ou dorure par électrolyse, technique que Christofle maîtrisera en premier. Le bijou est plongé dans une cuve remplie d’un liquide conducteur, relié au pôle négatif, il sert de cathode. L’or pur est relié au pôle positif et plongé dans la cuve. Une fois les électrodes branchées, l’or pur va se déposer sur le bijou, et l’on peut contrôler facilement l’épaisseur de la couche d’or. Cette technique est non seulement plus économique mais évidement incomparablement moins dangereuse que la dorure au mercure. C’est aujourd’hui le procédé de dorure le plus répandu, dans l’industrie comme pour nos bijoux.

* La dorure sous vide

Ici il s’agit en revanche d’une technique moderne, qu’on utilise sur les visières des pompiers et des spationautes. La dorure sous vide permet d’obtenir une épaisseur d’or inférieure à un micron. Ce n’est pas ici pour faire joli (!), mais pour protéger les spationautes des rayons solaires lors de leurs sorties dans l’espace, et protéger les pompiers de la chaleur des incendies.

La dorure au vernis

La dorure au vernis est en fait un vernis jaune qu’on applique sur du laiton chauffé. Sous Louis XV, elle permettait d’économiser l’or pour dorer les bronzes. Malheureusement, ce procédé n’est pas durable. Le vernis se craquèle avec le temps et le métal s’oxyde.

Les bijoux en Laiton

On peut trouver des bijoux d’une jolie nuance dorée, mais qui ne sont ni en or, ni dorés à l’or fin. Il s’agit tout simplement de laiton. Le point faible des bijoux en laiton, c’est qu’ils s’oxydent plus vite que les bijoux en argent ou les bijoux dorés à l’or fin. Leur prix est plus intéressant, mais ils seront moins durables, et il faut bien sûr leur éviter tout contact avec des liquides. Avis aux allergiques, certaines peaux n’aiment pas le laiton brut, qui est en général moins bien toléré que le laiton plaqué or.

Voilà, nous avons fait le tour des métaux dorés en bijouterie, vous savez tout!


  • Grey Facebook Icon
  • Grey Pinterest Icon
  • Grey Instagram Icon
créatrice de bijoux fantaisie

© 2015 Meg création

créatrice bijoux meg création quinsac fait main